L’EHPAD Résidence Françoise d’ANDIGNE

L’EHPAD Résidence Françoise d’Andigné est une association loi 1901 à but non lucratif. Elle est habilitée à l’Aide Sociale à 100%. Les résidents peuvent bénéficier de l’aide personnalisée au logement « APL » selon leur revenu. Quatre places sont réservées aux retraités des Caisses de Retraite IRCEM et trois places aux retraités des caisses de retraite MALAKOFF MEDERIC.

Image entête - Résidence Françoise D'Andigné

Une exigence de qualité

Présentation

La Résidence Françoise d’Andigné est née du regroupement des deux EHPAD de la Pommeraye (Maison de retraite Jeanne Rivereau et Maison de retraite Marie-Joseph) et a ouvert ses portes en avril 2017. Il s’agit d’un établissement neuf qui accueille 126 résidents dont 120 en hébergement permanent et 6 en hébergement temporaire.

Gouvernance

La Résidence Françoise d’Andigné est gérée par une association à but non lucratif, type loi 1901, dont la seule activité est la gestion de l’Ehpad. Elle est composée d’un conseil d’administration de 15 personnes bénévoles. Il s’agit d’une association indépendante, ne faisant partie d’aucun groupe. Les résultats financiers restent investis dans l’Ehpad, et il n’y a pas d’actionnaire.

Personnel

L’équipe est composée de 81 salariés répartis en personnel :

– de soins et accompagnement : Une coordonnatrice des soins/Des infirmiers/Des aides-soignants/des aides médico-psychologiques/Des accompagnants éducatif et social.
– médical : Un médecin coordonnateur/Une psychologue.
– hôtellerie-restauration: Une gouvernante/Des agents hôteliers/Une équipe de cuisine.
– Une équipe d’animation et vie sociale :Une coordinatrice de la vie sociale/Une animatrice.
– Une équipe dédiée au PASA et à l’hébergement temporaire: Une coordinatrice PASA/Une coordinatrice de l’hébergement temporaire/Des assistantes de soin en gérontologie.
– Une équipe administrative : Une directrice/Une cadre administrative et financière/Une cadre ressources humaines/Une assistante ressources humaines/Une comptable/Une secrétaire.

Financement

La résidence Françoise d’Andigné a signé une Convention Tripartite avec l’État et le Département afin d’être habilité pour accompagner les personnes en perte d’autonomie.

L'histoire de la résidence

La résidence Françoise d’Andigné

L’EHPAD Françoise d’Andigné a été créé en janvier 2011 pour fusionner les deux maisons de retraite de la Pommeraye, située à 400 mètres l’une de l’autre. Un important travail de réflexion autour du bâti est alors engagé et a abouti à la construction à neuf d’une résidence moderne, claire et fonctionnelle. L’entrée dans les locaux neufs a donc eu lieu en avril 2017.

La maison de retraite Jeanne Rivereau

La présence à La Pommeraye de la Congrégation de la Providence, a permis à la commune de bénéficier durant de nombreuses années d’une maison de Retraite ouverte à tous, située rue Marie Moreau et gérée par les religieuses. Face aux exigences de la loi de 1975 les Sœurs ne souhaitant plus assurer l’entière responsabilité de l’accueil des personnes âgées se sont tournées vers la municipalité. C’est ainsi que sous la responsabilité de M. Blouin, Maire, une commission tripartite est créée rassemblant toutes les forces engagées au service des futurs résidents : Congrégation, Municipalité et Club du troisième âge. Après de multiples réunions, c’est finalement le 2 février 1981 qu’un dossier est déposé auprès des organismes de tutelle pour la construction d’un établissement d’une capacité de 60 lits et qu’un accord est obtenu pour seulement 52 lits. Deux Associations sont alors créées : l’Association des Tisserands propriétaire et porteur du projet et l’Association Jeanne Rivereau qui assurera la gestion de la structure. Afin de marquer sa fidélité au projet, la Congrégation apporte gratuitement le terrain à l’Association promotrice du projet. Le démarrage des travaux a lieu le 6 décembre 1982 et l’ouverture de l’établissement s’effectue le 2 avril 1984. Une Sœur en assure la direction. En 1986, la chapelle est construite dans le prolongement du bâtiment et est entièrement aménagée par les bénévoles. Après 23 ans d’activité et afin d’alléger le coût de fonctionnement, le Conseil d’Administration vote en octobre 2007 la fusion des deux Associations au profit de l’Association Jeanne Rivereau.

 

La maison de retraite Marie Joseph

Avec l’avancée en âge des Sœurs de La Providence en France et suite aux différents contextes politiques et sociaux, la Congrégation lance une étude dès 1987 pour l’aménagement d’une Maison de Retraite sur le site « Maison Mère » à La Pommeraye. En 1990, la Congrégation juge urgent de réhabiliter les bâtiments pour humaniser les conditions de vie et offrir un cadre conforme aux règles sanitaires en vigueur. Après étude, il est décidé de transformer une partie des locaux en MAISON DE RETRAITE agréée. L’Association dénommée Maire Moreau, en référence à la Fondatrice de la Congrégation prend en charge la construction, la réhabilitation et devient maître d’ouvrage. En 1991 l’Association Marie Moreau confie la gestion à l’Association Marie Joseph. Selon les Statuts, (Article2), elle a pour but de « créer et de diriger des actions sociales, sanitaires et culturelles dans le même esprit que celles entreprises par Melle Marie Moreau… Elle crée, gère, anime, organise tous établissements et toutes activités lui permettant d’atteindre le but qu’elle poursuit et plus particulièrement la Maison de retraite à la Pommeraye ».

La Maison de Retraite Marie Joseph ouvre ses portes le 1er janvier 1994. Elle accueille une majorité de religieuses et de prêtres qui contribuent à donner un caractère particulier au projet de vie de l’établissement, à la qualité des relations entre les résidents et à l’accompagnement de la vie jusqu’à sa fin.

Attentives aux évolutions de la société et à la demande des Organismes de Tutelle, les deux Associations se sont rapprochées en 2010 pour ne plus former qu’une seule entité : Françoise d’Andigné.

Situation géographique

Une résidence au coeur de la Pommeraye

La résidence est située au centre de la Pommeraye, commune de 4000 habitants faisant partie de la Commune Nouvelle de Mauges sur Loire de 18 286 habitants, dans une région bocagère du sud-est de l’Anjou dominée par la viticulture, l’arboriculture fruitière et l’agriculture diversifiée ; elle est située à 34 kms d’Angers, 35 kms de Cholet et 65 kms de Nantes. Sa situation en centre bourg permet aux résidents d’avoir accès à de multiples services et commerces à leur porte : pharmacie, La Poste, épicerie, salon de coiffure, cinéma, église, cabinet dentaire, la Mairie, banques

Projet d'établissement

Administrateurs et salariés se rassemblent autour de valeurs communes

La vie est un tout indissociable et chacune de ses étapes doit nous apporter sans distinction un quotidien de bien-être, de confiance et d’espoir. L’âge et son corollaire de déficiences, quelle qu’en soit la forme, ne peuvent et ne doivent en rien altérer ce principe intangible. Les membres de l’association se rassemblent autour de valeurs partagées, lesquelles nécessitent la connaissance de la personne âgée permettant de donner un sens à la vieillesse dans la société actuelle.

Trois piliers constituent le socle de ses valeurs :

  • Le respect de la personne
  • La fraternité au quotidien
  • La solidarité

Ils étayent notre conception de l’accompagnement de la personne âgée au sein de notre établissement, quelque soit son niveau de dépendance. Ils justifient et imposent une exigence de qualité dans le prendre soin et une attention à l’autre de tous les instants. Nous avons pour ambition d’offrir à chacun, un cadre de vie confortable, garantissant à la fois un niveau optimal de soins, de sécurité et de qualité de vie. Nous avons voulu et pensé l’établissement comme lieu de vie et de partage où la dignité et la bientraitance sont au cœur de notre projet. En cohérence avec les valeurs de respect de chaque personne, de fraternité et de solidarité définis dans son projet, l’association a pour vocation, de mener son action à destination de toute personne âgée dont le maintien à domicile n’est plus possible, par un accueil sans discrimination en prenant en compte le contexte spécifique de l’établissement.

L’établissement est en mesure d’accueillir des personnes âgées dépendantes ne présentant pas de troubles du comportement sévères.

Concrètement, ses missions se déclinent autour des points suivants :

ACCUEILLIR,

héberger, soigner et animer, accompagner le résident dans la vie quotidienne.

ENCOURAGER

le résident à participer aux animations de l'établissement et à exercer sa citoyenneté.

ÉCOUTER

et entendre les besoins de la personne, les prendre en compte et agir en conséquence.

ACCENTUER

les échanges, notamment intergénérationnels.